Comment arrêter le sucre

Comment faire pour arrêter le sucre

 

C’était en Décembre 2006. Dire que je pensais que ma vie était nulle est un euphémisme.

J’avais démissionné de mon travail car il ne m’offrait pas un environnement stable et sain. Mon bail était arrivé à son terme, j’étais donc retourné vivre chez mes parents. Je mangeais énormément de sucres. Cookies, barres de céréales, cerises enrobées de chocolat… Je ne résistais à aucune friandise.

Depuis de nombreuses années, je devais faire face à la dépression : j’étais toujours atone, victime de surpoids avec des pensées suicidaires qui se manifestaient de manière régulière. Je voyais la médication  comme une simple option car au fond de moi j’étais convaincu de ne pas être déprimée.

 

Pourtant, j’étais perdue et je ne savais pas si des alternatives autres que les médicaments s’offraient à moi. Mon désir de vivre diminuait tandis que ma dépression augmentait. Il y avait des journées que je passais entièrement au lit car je n’avais ni énergie physique, ni énergie mentale pour me déplacer. Je pensais alors à toutes les manières de mettre fin à ma vie sans que cela me fasse souffrir.

C’est alors que j’ai commencé à penser à mes nièces et mes neveux. Voulais-je qu’ils pensent que leur tante a décidé d’abandonner et de mettre fin à ses jours ?

Puis ma vie a changé…

 

Comment faire pour arrêter de manger du sucre rapidement

 

Je me suis souvenue d’avoir lu quelque part que le sucre était un déclencheur de la dépression. J’ai donc décidé d’arrêter de manger du sucre pendant une semaine pour voir comment j’allais me sentir. J’en étais arrivée au stade où ma pensée était devenue celle-ci : « Si je ne me sens pas mieux dans une semaine, je m’accorderais le droit de mettre fin à mes jours. Qu’est-ce qu’était une semaine de plus dans mon cas? »

Si cette diététique tenait sa promesse (à savoir que je me sentirais mieux), je ferais alors le choix d’explorer un monde sans sucre. Je prendrais la responsabilité de ne manger que des choses saines pour mon corps et mon esprit.

 

Pourquoi arrêter de manger du sucre est bon pour la santé

A la fin de cette semaine sans sucre, je me sentais mieux. Bien entendu, l’ensemble de mes soucis n’était pas réglé mais le brouillard dense et lourd qui m’entourait devenait de plus en plus léger. Je commençais à me sentir pleine d’espoir. Je voyais alors une nouvelle vie qui se dressait devant moi.


 

La suite de l’article dit que cette jeune fille est retournée à l’école pour devenir un coach santé experte en nutrition. Elle s’est intéressée à la nourriture émotionnelle et a écrit quelques livres sur le sujet. Aujourd’hui, elle est devenue experte en santé-nutrition et rédige fréquemment des articles bien-être sur des sites web américains populaires.

Elle en est consciente et ne le cache pas : la nourriture ne fait pas tout en matière d’humeur mais fait parti d’un ensemble. N’espérez pas être en forme si ce que vous mangez n’est pas sain. J’aime comparer la nourriture à un carburant en disant que si celui-ci est de mauvaise qualité, il a de forte chance d’endommager votre moteur.

 

J’ai moi même opéré un sevrage du sucre. Je ne l’ai malheureusement pas tenu à jour (il n’est pas trop tard je sais), mais force est de constater que je mange beaucoup moins de sucre qu’avant et que mon humeur général s’est amélioré ! Il m’arrive encore d’avoir des crises (le sucre, quelle douce drogue…) mais je supporte beaucoup moins le sucré qu’avant et j’en suis ravi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *